home Donate
Zinc Saves Kids Fundraising
Zinc and Health Media
Projects Links
FAQ Contact Us
 
 
Zinc Saves Kids

En 2010, l'International Zinc Association (IZA) a lancé l’initiative «le zinc sauve les enfants" initiative  en appui à l'UNICEF. « Le zinc sauve les enfants » vise à améliorer la survie, la croissance et le développement des enfants sous-alimentés, en finançant les programmes de supplémentation en zinc et de soins de santé  de l’UNICEF dans les pays fortement touchés, tels que le Pérou et le Népal.
http://www.zincsaveskids.org/images/child_hammock.jpg

La carence en zinc figure parmi les dix plus grands facteurs de risque à l’origine de maladies dans les pays en voie de développement, ayant un impact particulier sur les enfants en bas âge. Le zinc est important pour la croissance et le développement de l’enfant, ainsi que pour le bon fonctionnement du système immunitaire.  En 2008, on estime que 450 000 enfants étaient en danger de mort en raison d’une carence en zinc et des millions ont souffert de répercussions à long terme sur la santé du fait d’une malnutrition et un retard de croissance - une condition où les enfants sont trop petits pour leur âge.

La carence en zinc est l'une des déficiences en micronutriments les plus courantes dans les milieux à faible revenu.  Cependant elle peut être facilement traitée avec des traitements peu onéreux, simples et déjà existants, tels que les supplémentations en zinc. Celles-ci, dans le cadre d'une stratégie intégrée de nutrition et de soins de santé, ont prouvé leur efficacité dans la prévention et la lutte contre la malnutrition chronique et les retards de croissance, ainsi que les traitements des maladies diarrhéiques aiguës. Les programmes de l’UNICEF co-financés par « le zinc sauve les enfants » au Népal et au Pérou ont donné d'excellents résultats. Les centres de santé au Pérou, qui fournissent du zinc combiné à l’utilisation de sels de réhydratation orale pour la diarrhée, ont noté une réduction de la prévalence de la diarrhée de 58%,  et en trois ans seulement, la réduction de la prévalence du retard de croissance a été réduite de 25%.

Alors que la mortalité chez les moins de cinq ans a été réduite de moitié depuis 1990, il y a encore 6,3 millions d'enfants de moins de cinq ans qui meurent chaque année. Plus de la moitié des causes de ces décès pourraient être évitées comme la diarrhée ou la pneumonie, qui représentent 29% des décès des moins de cinq ans.

Malgré les progrès réalisés par la communauté internationale au cours des dernières années, d’importantes améliorations sont encore nécessaires. L'UNICEF, l'OMS, les autres organisations des Nations Unies, les ONG et le secteur privé intensifient leurs efforts visant à réduire encore la mortalité et la morbidité infantiles liées à des causes évitables.

L’IZA poursuit ses efforts à travers l’initiative « le zinc sauve les enfants ». En outre, un certain nombre de sociétés membres de l’IZA sont engagées dans des initiatives similaires dans des pays massivement affectés en Asie et en Afrique, dans le cadre de programmes de responsabilité sociale de leurs entreprises. Sous l'égide du « Mining Compact », l’industrie du zinc injecte plus de 4 millions de dollars chaque année pour sauver les enfants de décès évitables.

     

 

 

Évènements clés du combat mondial contre les carences en zinc :

 

1900 -1950

Les chercheurs découvrent que le zinc est essentiel pour la croissance et la survie des plantes et des animaux.

 

Années 1960

Le Dr Ananda Prasad, biochimiste indien spécialisé dans le rôle du zinc dans le métabolisme humain, fournit des preuves claires du lien entre zinc et croissance humaine. Il donne à des adolescents du Moyen-Orient souffrant de nanisme et de maturité sexuelle retardée des compléments en zinc et remarque que leurs taille, poids, développement osseux et maturation sexuelle s’améliorent de manière significative.

 

2000

La Conférence sur le zinc et la santé a lieu à Stockholm, en Suède. L’IZA rassemble plus de 100 scientifiques et représentants de gouvernements et d’ONG spécialisés dans la santé et la nutrition pour discuter des avantages scientifiques et des implications du zinc dans la santé publique.

 

2000

L’IZA contribue à créer le Groupe consultatif international sur la Nutrition en Zinc (IZiNCG), groupe international de scientifiques spécialistes de la nutrition dont les objectifs premiers sont la promotion et l’aide aux travaux visant à réduire la carence mondiale en zinc par l’interprétation de la science de la nutrition, la diffusion de l’information et l’assistance technique aux gouvernements nationaux et aux agences internationales. L’IZiNCG se concentre sur l'identification, la prévention et le traitement des carences en zinc parmi les populations les plus vulnérables des pays à faibles revenus. www.izincg.org

 

2004

L’UNICEF et l’OMS recommandent des comprimés de zinc combinés à des Sels de Rehydratation orale (SRO) pour un traitement efficace de la diarrhée. Les maladies diarrhéiques sont responsables de près de 2 millions de morts chaque année parmi les enfants de moins de cinq ans dans les pays à faibles revenus.

 

2006

L’IZA lance une conférence annuelle mettant en exergue l’importance du zinc pour la santé humaine en Amérique latine.

 

2007

La Zinc Crops Conference a lieu à Istanbul, en Turquie. L’IZA, en coopération avec l’Association internationale des engrais, réunit presque 200 scientifiques pour s'atteler au lien entre la production des cultures et la santé humaine. À la suite de cette conférence, l’IZA mène une série de tables rondes en Asie et en Amérique latine promouvant l’utilisation d’engrais contenant du zinc, ce qui augmentera la production des cultures et améliorera la teneur nutritionnelle en zinc des cultures alimentaires, augmentant ainsi la consommation de zinc de la population.

 

2008

Le Consensus de Copenhague, structure indépendante des économistes les plus importants au monde – dont cinq Prix Nobel – considère la malnutrition des enfants comme le plus gros problème mondial et suggère que l’apport en compléments en vitamine A et zinc serait le meilleur investissement que le monde pourrait faire pour l’améliorer.

 

2010

L’IZA lance le programme « Le zinc sauve les enfants » afin d’améliorer la survie, la croissance et le développement des enfants en augmentant l’apport en compléments contenant du zinc.

 

2013

L’UNICEF et l'OMS lancent Le Plan d’action mondial intégré pour prévenir et combattre la pneumonie et la diarrhée. Les objectifs d'ici à 2025 sont les suivants: réduire l'incidence de la pneumonie et de la diarrhée sévère de 75% chacune; réduire la mortalité par pneumonie des moins de 5 ans  à moins de 3 enfants sur 1000 naissances; réduire la mortalité par diarrhée des moins de cinq ans à moins de 1 pour 1000 naissances; réduire de 40% le nombre d'enfants de moins de cinq ans atteints d’un retard de croissance par rapport aux niveaux de 2010.

© 2010 International Zinc Association l Visitez le site de l'UNICEF l Faites un don l Inscrivez-vous a notre newsletter l